En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

1% Artistique

Tous les articles (6)
  • Sortie découverte d'autres 1%

    Par GWENAELLE BERILLON, publié le lundi 3 juillet 2017 10:34 - Mis à jour le vendredi 14 juillet 2017 16:01
    Pour clore le travail sur le 1% artistique, une visite dans le centre de Nantes !! Lundi 19 Juin, sous un beau soleil, nous avons visité différents sites aux oeuvres (réalisées dans le cadre du 1% artistique) intéressantes!
  • Médiation culturelle

    Par GWENAELLE BERILLON, publié le jeudi 22 juin 2017 17:21 - Mis à jour le vendredi 14 juillet 2017 16:00
    Une formation de médiateur culturel a été donnée à la classe de 5°2 par l'association ARTABAN... Une occasion de découvrir ce métier, de redécouvrir l'oeuvre d'art sculptée du collège et d'accueillir de futurs camarades de 6°!
  • Déplacement du Nœud de cabestan

    Par VALENTIN LEROUX, publié le mercredi 18 janvier 2017 22:24 - Mis à jour le mardi 24 janvier 2017 22:07

     

    Une opération effectuée pendant les vacances de Noël...

  • Correspondance avec l'artiste Pierre TUAL

    5
    Par GWENAELLE BERILLON, publié le lundi 5 décembre 2016 23:27 - Mis à jour le mardi 24 janvier 2017 22:05

    Tout au long de cette année, une correspondance s'est établie, grâce à Internet, entre Pierre TUAL et le collège Rosa Parks (avec la professeure, puis les élèves). Nous lui avons envoyé des questions que  les élèves se posaient concernant cette sculpture, et P. Tual nous a répondu, offrant en plus, des images de ses premières recherches. Des images qu'il n'avait encore jamais montrées! En voici donc quelques unes !

     

     

    Et voici un petit florilège des questions d'élèves :

    Aychat : Combien de temps avez-vous pris pour réaliser l’œuvre ? Est-ce vous qui l'avez fabriquée ?

    Jennifer : Combien de temps avez-vous mis à la dessiner et à la construire ?

     

    Pierre TUAL (le 02/12/16)*:

    Bonjour Aychat, Bonjour Jennifer,

    J’ai mis énormément de temps pour concevoir l’oeuvre , avant la présentation de la maquette définitive, il m’a fallu prendre rendez-vous avec le Conseiller Artistique des Beaux-Arts, l’Ingénieur de l’Équipement , l’Architecte d’opération + un représentant scolaire de la ville de Nantes….

    Plusieurs dessins préparatoires et avant- projets sommaires, puis les dessins d’exécutions côtés définitifs, tout cet avant - travail de pré-exécution peut durer 4 mois - présentation des photos - ensuite le passage devant la commission pour acceptation , et la passation du marché encore 4 mois.

    La visite sur place avec la maquette et le choix de l’emplacement décidé par l’architecte responsable de la construction de ce collège .

    La construction proprement dite commence dans mon atelier de Montreuil par l’agrandissement des plans, l’achat du bois pour la fabrication des coffrages , ensuite l’achat du fer à béton ( acier Thor) pour le ferraillage sur un âme en polystyrène tout cela par moi-même : 2 mois

    Le transport de tous ces éléments sur place en vue de sa mise en oeuvre, en premier les fondations et là je me suis fait aider par un jeune apprenti maçon qui m’a bien secondé durant la fabrication du béton, chargement dans la bétonnière et son coulage dans les coffrages... terminer par la location d’une grue pour sa mise en place définitive ; encore 2 mois;

    j’ai travaillé avec ce jeune compagnon* pendant les mois d’été en dehors de la présence des élèves et professeurs, et puis sous le soleil !

    Pour finir par la réception de l’oeuvre par toutes ces personnes responsables. Donc une année complète depuis le concours du projet jusqu’à sa réception .

    * ce jeune compagnon est devenu patron d’une belle petite entreprise .

     

    Enzo : Avec quel matériel a-t-elle été fabriquée?

    Léa : Avec quoi est-elle faite?

    Pierre TUAL (le 03/12/16)**: Bonjour Enzo, Bonjour Léa,

    J’ai choisi de réaliser cette sculpture en béton blanc, je venais d’en réaliser une plus petite moi - même dont j’étais assez satisfait .

    le béton se fait comme un quatre- quarts : ciment + sable + gravier et le même volume d’eau. c’est un béton composé de chutes de marbre blanc ( que l’on trouve pour faire les allées de cimetière …… ) de sable blanc ( le plus blanc, des carrières de sable de Fontainebleau ) , du ciment blanc et de l’eau jusqu’à saturation .

    Une fois ces 4 parties bien mélangées dans une petite toupie ( bétonnière ) il faut le verser bien onctueux , ni trop liquide ni trop dur dans les moules ( coffrages ), et attendre qu’il durcisse , si il y à trop de soleil mettre des linges mouillées dessus , comme j’ai fait pour ne pas qu’il se fende !

    Une fois ce béton bien ( cuit ) durcit environ 1 mois d’été , on peut le décoffrer et ensuite redresser ces différents éléments et l’assembler avec l’aide d‘une grue , et un grutier habile .

    ps : la densité du béton est de 2,5 ce qui veut dire 2 Tonnes 500 par M3.

     

    Ismaël : Pourquoi et comment le collège vous a choisi pour faire cette œuvre ? Quand vous avez placé la sculpture, votre but était-il qu'elle soit remarquée par les élèves ?

    Ilias et Mohamed : pourquoi avoir placé l’œuvre à un tel endroit, à côté du portail ? Est-ce vous qui avez choisi cet emplacement et cette disposition de la sculpture (point de vue)?

     

    Pierre TUAL (le 04/12/16)*** : Bonjour Ismaël, Bonjour Ilias et Mohamed,

    Le choix de l’artiste pour réaliser le 1% est très variable. Le collège était terminé depuis déjà plusieurs années , la somme attribuée était était toujours restée la même , la ville de Nantes qui reçoit en subvention : 1% du prix de la construction sur l’aide de l’état, exigeait la réalisation d’une oeuvre , le conseiller artistique à proposé 3 artistes et j’ai été choisi par dossier.

    j’avais réalisé différentes oeuvres auparavant.

    J’ai placé cette sculpture suivant l’emplacement choisi par l’architecte responsable avec mon accord, à l’endroit qui paraissait le plus judicieux. C’est la première chose que l’on voit en entrant le matin .

    Une nouvelle chose intrigante et rassurante à la fois par son extrême simplicité.

    Je ne sais pas si l’oeuvre est appréciée, mais je constate qu’il n’y a aucun Tag !!!

    Et que maintenant une enseignante en arts plastiques * vous fait la regarder, bien décidée de vous faire partager ses questionnements avant son déplacement auquel j’ai donné mon accord à la Ville.

    En souhaitant quel le transfert soit bien exécuté !

    * la première

     

    Houssem : est-ce que cette œuvre est faite pour les élèves ?

    Joao : Avez-vous fait d'autres œuvres, dans des écoles ou en dehors ?

     

    Pierre TUAL (le 05/12/16)**** : Bonjour Houssem, Bonjour Joao,

    Partons du principe qu’une oeuvre d’art est, d’abord, une expérience physique avant d’être intellectuelle.

    Détendons-nous il n’y a ni protocole ni lecture prédéfinie.

    Rassurons-nous, elle n’est pas nécessairement une fin en soi mais peut-être un passage d’une perception du monde .

    J’ai réalisé en France, aux États-Unis, au Canada et en Allemagne une trentaine de sculptures, à chaque fois il me faut expliquer ma sculpture, pourtant toujours abstraite !

     

    Amir  : Pourquoi n'avoir pas plus arrondi les contours de la sculpture pour faire penser à un nœud ?

    Armelle et Maral : pourquoi représente-telle un nœud? comment avez-vous eu cette idée ? Que signifie cette œuvre (par rapport à sa destination en milieu scolaire) ?

     

    Pierre TUAL (le 06/12/16) ***** :

    Bonjour Amir, Bonjour Armelle et Maral,

    On peut très bien faire un noeud avec une ceinture de cuir, une sangle ou des lacets plats, ( je pourrai vous apprendre avec ces grands lacets plats à faire un noeud qui ne se défait jamais et pourtant, il suffit de tirer sur une extrémité pour le défaire)... Ou en fer forgé ! du fer plat ou du verre chauffé , en terre cuite , etc …. à vous de trouver.

    Cette oeuvre est un peu comme votre système scolaire dans lequel vous pénétrez, vous apprenez dans différents domaines et vous devez y rester jusqu’en terminale, mais il suffit de tirer sur un bout pour en sortir, et là tout se défait ! Ce que je vous déconseille fort.

    Le noeud de cabestan est le noeud le plus solide et le plus rapide à faire pour un marin* , il peut tenir des tonnes et se défait sans se serrer, très facilement .

    Le noeud de cabestan se compose de deux demis- clés inversées rapidement exécuté;

    PS. : * J’ai beaucoup fait de bateau comme équipier sur Pen-Duick III et VI et beaucoup d’autres voiliers, en Islande , au Spitzberg , au Groenland , les fjords de Norvège…. les Iles Marquises .

     

     

     

    En pièces-jointes : Réponse N°1 (*), réponse N°2 (**), réponse N°3 (***), réponse N°4 (****) et réponse N°5 (*****)

  • premières recherches, niveau 5e

    Par GWENAELLE BERILLON, publié le lundi 12 septembre 2016 10:34 - Mis à jour le lundi 12 septembre 2016 15:02

    Après un petit travail où les élèves devaient dessiner de mémoire la sculpture, nous nous sommes déplacés jusqu'à elle avec pastels, fusains, crayons et appareils photos pour voir de quoi elle était faite et rendre compte des qualités de sa matière... Merci aux 5e1 et 5e2 pour leurs contributions!!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs